Top 10 des Aliments Anti-Cancer

aliments-stop-cancer

Les aliments anti-cancer, vous les retrouverez dans votre environnement de tous les jours. Ils sont nombreux, pas chers et disponibles pour tous les gouts. Découvrez sans plus attendre ces aliments. En privilégiant une activité physique régulière et une alimentation saine, le cancer ne sera pas au rendez-vous.

1 – Les poissons

Les poissons sont riches en oméga 3. Faites attention au saumon et au thon qui sont pollués. Préférez en bio ou sauvage si possible :

– les crevettes ;

– les oursins ;

– le cabillaud ;

– les huîtres et le lieu.

2 – La viande blanche

La viande rouge est moins bonne pour la santé que les viandes blanches comme celle de la volaille. Sachez que la viande rouge favorise le cholestérol et les maladies cardiovasculaires. Et si vous troquiez l’entrecôte pour un émincé de dinde ou de poulet ?

3 – Les épices

Le curcuma est proche du gingembre. Cette épice permet de diminuer la prolifération des cellules cancéreuses. Consommez un gramme par jour.

4 – Les baies en dessert

Les baies sont excellentes pour tuer les cellules cancéreuses. Elles sont idéales si vous devez éviter les produits trop sucrés. Mettez donc à votre menu :

– le  bai ;

– les fraises ;

– les framboises ;

– les myrtilles ;

– les mûres.

5 – L’ail est un trésor

On oublie parfois d’en agrémenter nos plats avec de l’ail, et pourtant invitez-le à votre table. L’ail est un excellent anti-cancer. Cet aliment diminue les mutations génétiques. D’autres vertus santé accordées à l’ail sont les suivantes : antiviraux et antifongiques, ses propriétés antibactériennes, ce qui permet de renforcer la santé globale de l’individu qui en consomme régulièrement.

6 – Le thé vert

Privilégiez le thé vert pour prévenir contre le cancer. Il est recommandé dans la prévention contre les cancers. Choisissez un thé sans pesticides et bio. Autres vertus du thé vert, va :

– brûler les graisses ;

– améliorer votre régime alimentaire ;

– maintenir l’équilibre glycémique ;

– baisser le mauvais cholestérol.

7 – Les légumes

Pour éviter les cancers, privilégiez une alimentation riche en légumes. Variez vos plats, car il en existe plusieurs comme :

– Le chou ;

– les algues ;

– les champignons ;

– le soja ;

– les carottes pour une alimentation saine.

8 – Le chocolat noir

À consommer avec modération, le chocolat noir va ravir les gourmands. Cet aliment est reconnu comme anti-cancer grâce à ses vertus anti-oxydantes. Un seul carré de chocolat noir contient deux fois plus de polyphénols qu’un verre de vin rouge.

9 – Les citrons et les limes

Des fruits citrins peuvent réduire le risque de cancer de la gorge, de la bouche et de moitié.

10 – Les noix du Brésil

Consommez régulièrement des noix du Brésil pour mieux prévenir le cancer. Ils sont riches en sélénium, un oligoélément qui porte les cellules cancéreuses à s’autodétruire et les autres cellules à réparer leur ADN.

Les Risques d’un Régime sans Gluten

gluten_regime

Les Risques d’un Régime sans Gluten sont nombreux. Le gluten est l’ensemble de protéines insolubles contenues dans des céréales comme le blé, l’orge et le seigle. La carence en gluten engendre plusieurs conséquences sur notre santé. Découvrez sans plus attendre les risques liés à ce manque et à un régime sans gluten.

Un régime sans gluten, ce qui est en cause

Un régime sans gluten est dangereux pour la santé. Lorsque vous êtes carencé de cet élément, vous risquez plusieurs maladies. En effet, le régime sans gluten peut conduire à des déséquilibres nutritionnels. Il pourrait également entraîner des risques accrus de pathologies. Comme maladie très courante chez les Français, la carence en gluten peut entrainer le diabète de type 2. Les produits alimentaires sans gluten n’ont pas la même composition nutritionnelle ni la même valeur énergétique que leurs équivalents avec gluten. Une personne qui ne consomme pas de gluten risque également une hypersensibilité et à l’hypoglycémie.

Le régime sans gluten, c’est pour qui ?

De nombreuses personnes optent pour un régime sans gluten. Pourtant, il n’est pas à prendre à la légère. Ce type de régime permet aux personnes atteintes de la maladie cœliaque de ne pas souffrir d’intolérance ou d’allergies liées à l’absorption de cette substance. Il est également pratiqué par les personnes présentant des allergies à la consommation du gluten. Pour une personne normale et ne présentant aucune allergie, ce régime est risqué. En effet, les céréales complètes jouent un rôle protecteur pour le cœur. Et contrairement à ce que l’on croit : la non-consommation du gluten dans l’alimentation n’a aucun rapport avec la diminution du risque de développer une maladie cardiovasculaire.

Un régime sans gluten pour les personnes concernées

Si vous êtes allergique au gluten ou si vous souffrez de la maladie cœliaque, vous pouvez suivre un régime sans gluten. Pour cela, ne faites pas confiance aux produits estampillés «sans gluten». Tournez-vous plutôt vers les produits et céréales naturellement sans gluten. Aussi, ne remplacez pas le pain et les pâtes par un seul produit. Exclure le blé et ne consommer que du riz, du sarrasin ou des pommes de terre peut déclencher d’autres formes d’intolérance. Vous devez vous nourrir d’un peu de tout et ne pas restreindre la ration journalière.

Les aliments riches en gluten

Ci-après, les aliments riches en gluten : pain, baguette, petits pains, gnocchi, viande panée, poisson, pizza, nouilles, boulettes, biscuits, gâteaux, feuilletés, petits fours, barres de muesli, gaufrettes, biscuits apéritifs salés, bière, bière maltée, amuse-bouches.

Les aliments qui ne contiennent pas de gluten

Ci-après, les aliments qui ne contiennent pas de gluten : les fruits et légumes comme les pommes, bananes, poires, courgettes, tomates, pommes de terre, châtaignes, légumineuses, salade, les produits laitiers comme le lait, le lait ribot, les yaourts nature, le beurre, le fromage et aussi les œufs, la viande, le poisson et les fruits de mer, le sucre, le miel, les fruits à coque, le vin et le champagne, les épices pures, le sel et le poivre, les huiles végétales pures.

Les bienfaits d’un régime sans gluten

bien-fait-sans-gluten

Le régime sans gluten est de plus en plus prisé ces dernières années. Le gluten est une protéine naturellement présente dans certaines céréales comme le blé et l’avoine. Il est normalement inoffensif pour votre santé, à taux normal. Lorsque le taux de gluten s’élève dans notre alimentation, il est néfaste pour notre santé. Certains n’ont pas le choix. Leur état de santé ne permet pas la consommation de gluten comme : dans le cas d’une maladie cœliaque, dans le cas d’une allergie et dans le cas d’une SGNC (sensibilité au gluten non cœliaque). Découvrez sans plus attendre les bienfaits d’un régime sans gluten.

Les avantages de ne pas consommer du gluten

Lorsque vous ne consommez pas de gluten, vous gagnez plusieurs avantages côté santé. En excluant cet élément vous bénéficiez :

– d’une meilleure digestion, et donc un ventre plus plat ;

– d’une réduction significative des troubles digestifs ;

– d’un renforcement du système immunitaire, plus résistant contre les inflammations, les migraines, mais aussi les douleurs articulaires ;

– d’un regain d’énergie et de vitalité, accompagné d’une réduction des états dépressifs ;

– d’une amélioration du grain de peau, avec un teint plus éclatant ;

– d’une diminution de la rétention d’eau ;

– d’une perte de poids (ce n’est pas systématique, mais c’est souvent le cas).

Un bon régime sans gluten, mais une ration complète

Pour suivre un bon régime sans gluten, mais une ration complète, vous devez consommer plusieurs aliments.

– Les légumes, comme les pommes de terre peuvent être utilisées sous forme de fécule dans les gâteaux et les sauces. Quant aux autres légumes, leurs apports viendront combler vos besoins en nutriments.

– Les légumineuses sont présentées sous forme de farine, elles peuvent remplacer l’avoine, le blé et autre qui contiennent du gluten. Utilisez également les haricots, le pois chiche ou les lentilles pour avoir cette farine.

– Les produits laitiers sont riches en vitamine D et en calcium.

– Les œufs apportent vitamines.

– Les fruits apportent la fibre.

– Le riz est parfait pour une alimentation sans gluten : rouge, blanc, brun ou complet, il peut parfaitement remplacer les pâtes.

Une recette pour un régime sans gluten

Vous êtes à la recherche de recettes d’un régime sans gluten, ci-après une recette idéale à votre alimentation. Le cake au chorizo sans gluten ni levure de Carinne est un plat salé et succulent. Pour le réaliser, munissez-vous de 3 œufs, 100 g de farine de riz complet bio, 10 cl de lait, 1/2 chorizo demi-fort, 200 g de feta, 100 g d’olives noires, 100 g de farine de sarrasin, 2 poivrons rouges ou jaunes ou surgelés, 1 sachet de poudre à lever, 8 cl d’huile, du sel. Dans un grand saladier, mélangez le poudre à lever, le lait, la farine, les œufs, l’huile, le sel, le feta et bien remuer. Ajoutez les olives noires dénoyautées. Inclure le chorizo et les poivrons. Versez le tout dans un moule. Enfournez à thermostat 180°C pendant environ 45 min.

10 preuves que le kiwi est bon pour la santé

kiwi

Vous aimez le kiwi ? Ca tombe bien, cet aliment possède plusieurs vertus pour une excellente santé. Le kiwi possède des qualités indéniables, car il contient de grandes quantités de potassium, des polyphénols, de vitamines C et E et des fibres. En été comme en hiver, profitez de ces incroyables avantages.

  1. Le kiwi améliore la santé cardiovasculaire

Le kiwi améliore la santé cardiovasculaire. Il aide à réduire les niveaux de triglycérides dans le corps et prévient contre toutes les maladies cardiovasculaires. Le fruit est parfait pour réduire le stress. Il permet d’éviter la nervosité et l’anxiété, grâce à sa forte teneur en vitamine C.

  1. Le kiwi permet de bien dormir

Le sommeil est essentiel pour la santé. Il permet de se reposer et de récupérer. Le kiwi peut vous aider à bien dormir. Ce fruit aide à la fois à améliorer la qualité et la durée du sommeil.

  1. Le kiwi ralentit l’apparition de l’ostéoporose

Le kiwi apporte des minéraux favorables à votre santé. Le fruit possède également une forte teneur en vitamine C. Il favorise alors la consommation du fer et il est conseillé aux personnes souffrant d’anémie.

  1. Le kiwi soigne les plaies et les ulcères

Le kiwi soigne les plaies et les ulcères. La consommation du fruit permet de guérir plus rapidement de plaies avec ses propriétés antibactériennes. Le kiwi est également favorable aux personnes souffrant d’ulcères.

  1. Le kiwi renforce le système immunitaire

Le kiwi renforce le système immunitaire des personnes atteintes d’un cancer. Il permet d’améliorer l’appétit et en diminuant les vomissements. Ce fruit réduit la transpiration et les douleurs chez les patients qui suivent une chimiothérapie ou une radiothérapie.

  1. Le kiwi permet de diminuer la pression sanguine

Une pression sanguine trop importante cause les maladies cardiovasculaires. Le kiwi va diminuer la pression sanguine chez les fumeurs.

  1. Le kiwi améliore la vue

Le kiwi contient des caroténoïdes. On peut citer parmi ces éléments : la zéaxanthine et la lutéine. Ces derniers sont très importants pour la prévention de la dégénérescence musculaire qui survient avec l’âge et pour la santé de vos yeux en général.

  1. Le kiwi prévient contre la constipation et le syndrome du côlon irritable

Le kiwi prévient contre la constipation et le syndrome du côlon irritable. Manger des kiwis est bénéfique pour votre fonction intestinale. Ce fruit soulage également le syndrome du côlon irritable ou de constipation. Ces vertus, grâce la teneur élevée en fibres et en eau du fruit.

  1. Le kiwi améliore le fonctionnement du système immunitaire

Le kiwi améliore le fonctionnement du système immunitaire. En effet, le fruit combat les substances nocives qui peuvent entrer dans notre corps et protège des menaces extérieures. En effet, le fruit est d’une haute teneur en vitamine C et en antioxydants. Soyez tout de même vigilent. Le kiwi peut révéler dangereux si vous êtes allergique. Le plus sûr est de consulter son médecin pour un test d’allergie avant d’en consommer.

Quelle est la différence entre le blé et le gluten ?

ble-gluten

Le terme « gluten » tient son origine du latin glutinum. Littéralement, il signifie colle. Le gluten est la protéine du blé́. Ce dernier de sont côté est une céréale de la famille des Graminées. Il est utilisé pour faire du pilpil, de la semoule, du boulgour, des grains, des pâtes et des céréales.

Les différents types de blé

Le blé est de type céréale, de la famille des graminées et d’origine du proche Orient. Il existe différents types de blé :

  • Le triticum spelta ;
  • Le triticum monococcum, pour l’engrain ;
  • Le triticum dicoccum ;
  • Le triticum aestivum, ou blé tendre pour le pain ;
  • Le triticum durum pour les pâtes et le couscous.

Les caractéristiques du blé

Le blé est :

  • Source de vitamine E ;
  • Riche en fibres ;
  • Riche en vitamines du groupe B ;
  • Source de fer ;
  • Source d’antioxydants.

Des recettes pour consommer du blé

Vous pouvez consommer le blé de plusieurs manières. Avec cet ingrédient, vous pouvez réaliser : le blé à la tomate et aux champignons, les tomates farcies au blé et aux herbes, la salade de blé aux crevettes roses, le flan de blé au coulis de tomates, le poêlée de blé à la niçoise ou encore la dinde et blé au curry minceur. Pour ce dernier, vous aurez besoin de : 2 cuillères à soupe de crème fraîche, 250 g de blé, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, du sel, du curry, 4 escalopes de dinde et du persil ou coriandre. Pour cela :

– faites cuire le blé dans de l’eau ;

– coupez les escalopes en morceaux ;

– faites revenir les morceaux d’escalopes ;

– versez cette préparation sur les morceaux d’escalope bien dorés ;

– ajoutez-y la crème fraîche ;

– ajoutez le sel

– saupoudrez de curry en poudre jusqu’à l’obtention d’une couleur orangée.

Les avantages de consommer du blé

Le blé entier possède plusieurs vertus :

– il contribue à un régime alimentaire qui réduit le risque de cancer ;

– le blé est riches fibres alimentaires ;

– le blé entier réduit le risque de maladie cardiaque ;

– le blé réduit le taux de cholestérol ;

– le blé réduit tension artérielle ;

– le blé réduit la coagulation sanguine ;

– le blé entier est une source extrêmement riche en minéraux du sélénium ;

– le blé entier contribue à la diminution de l’obésité ;

– le blé entier contribue réduit le risque de suralimentation ;

– le blé entier réduit le risque de syndrome métabolique ;

– le blé entier empêche l’obésité.

Les avantages de consommer du gluten

Le gluten est un aliment riche. Cet aliment est en effet une excellente source de protéines. Vous allez le trouver dans :

– le riz ;

– le quinoa ;

– le sarrasin ;

– le maïs ;

– le sorgho ;

– le millet ;

– l’amaranthe ou le teff.

Vous pouvez les consommer sereinement.

Quelle est l’huile la plus saine pour assaisonner vos salades ?

huile-salade

Vous vous demandez quelle est l’huile la plus saine pour assaisonner vos salades ? Vous posez la bonne question. En effet il existe de nombreuses huiles pour préparer l’assaisonnement et la vinaigrette. Mais il convient de choisir la bonne pour améliorer la santé, les vertus de ce que vous mangez et le gout !

Les meilleures huiles pour assaisonner les salades

Pour assaisonner vos salades d’une manière saine et gourmande, choisissez toujours de l’huile d’olive vierge extra. Elles sont riches en nutriments par rapport à une huile d’olive classique. Vous pouvez également opter pour :

– l’huile de tournesol ;

– l’huile de carthame ;

– l’huile de soja ;

– l’huile de maïs ;

– l’huile de pépins de raisin ;

– l’huile de chanvre ;

– l’huile de lin ;

– l’huile de noix.

D’autres vertus à découvrir pour les huiles d’assaisonnent

Ces huiles fournissent sont très riches en ALA (l’acide alpha linoléique) et en acides gras essentiels à l’organisme que l’on appelle l’acide linoléique. L’huile de lin, de noix, de canola et de chanvre réduit les risques de maladies cardiaques et ils sont riches en acide gras oméga-3. Les huiles ayant une haute teneur en vitamine E sont :

– l’huile d’amande ;

– l’huile d’avocat ;

– l’huile de pépins de raisin.

Dans tous les cas, les huiles de noix, d’amande, de noisette, et de graines de lin ont un goût succulent, particulièrement recommandé pour vos assaisonnements. Concernant le vinaigre, vous avez également le choix entre : le vinaigre de vin, le vinaigre de vin blanc, le vinaigre balsamique, le vinaigre de Xeres, le vinaigre de Banyuls et le vinaigre de cidre.

Des astuces pour réussir son assaisonnement

Pour réussir comme il se doit votre assaisonnement, mélangez les ingrédients dans l’ordre, car le sel et les épices se diluent dans le vinaigre, mais pas dans l’huile. Mélangez le sel puis les épices et aromates, ensuite le produit acide, enfin terminez par l’huile. Pour rectifier une acidité trop forte, ajoutez à votre vinaigrette une pincée de sucre. Pour préparer une vinaigrette allégée, n’hésitez pas à la couper avec de l’eau (moitié eau, moitié huile). Pour épaissir votre vinaigrette, vous pouvez ajouter un ou plusieurs jaunes d’œuf crus. Conservez votre vinaigrette à l’abri de la chaleur et de la lumière pour qu’elle ne tourne pas.

Des recettes de vinaigrette pour la salade

Pour agrémenter vos salades, vous avez le choix entre plusieurs types de vinaigrettes. Pour la vinaigrette aux herbes : Mélangez l’ail avec la moutarde le sel, le poivre et le vinaigre. Incorporez ensuite l’huile d’olive et les herbes hachées. Pour l’huile à la provençale, placez l’ail, le laurier, le thym et le romarin dans une bouteille. Chauffez l’huile à 80 °C et versez dans la bouteille. Attendez une semaine avant de l’utiliser. Pour la vinaigrette à la moutarde, ajoutez simplement une cuillère de moutarde dans votre vinaigrette classique.

Manquez-vous de vitamine D ?

vitamine-D

La vitamine D est un nutriment indispensable à notre santé. Parmi ses grandes vertus, cette vitamine prévient contre l’ostéoporose. Mais, comment sait-on que l’on manque de vitamine D ? Voici quelques astuces pour le savoir.

Comment savoir si vous manquez de vitamine D ?

Vous manquez de la vitamine D si toutefois vous présentez ces symptômes :

– votre intestin vous cause quelques soucis ;

– vous êtes en surpoids ;

– vous avez la peau foncée ;

– vos os vous font mal ;

– vous avez le blues.

Quels sont les aliments riches en vitamine D ?

Vous vous demandez alors quels sont les aliments riches en vitamine D ? Il en existe pour tous les gouts et toutes les catégories. Pour s’approvisionner en vitamine D, consommez régulièrement l’un de ces aliments :

–  le thon à l’huile (conserve) avec une teneur de 3,56 µg ;

– le merlan cru avec une teneur de 3,42 µg ;

– la sauce au curry avec une teneur de 3,35 µg ;

– la carpe cuite au four avec une teneur de 3,25 µg ;

– le jaune d’œuf cru avec une teneur de 3,25 µg ;

– le merlu cuit à l’étouffée avec une teneur de 3,20 µg ;

– la sauce au beurre avec une teneur de 3,20 µg ;

– le poisson cuit (aliment moyen) avec une teneur de 3,01 µg ;

– la mousse de poisson avec une teneur de 3,00 µg ;

– le saumon fumé avec une teneur de 2,97 µg ;

– le jaune d’œuf cuit avec une teneur de 2,11 µg       ;

– l’œuf poché avec une teneur de 2,00 µg ;

– les céréales bébé (4-6 mois) avec une teneur de 1,90 µg ;

– le thon cuit au four avec une teneur de 1,83 µg ;

– l’emmental avec une teneur de 1,81 µg ;

– le confit de canard avec une teneur de 1,80 µg ;

– la vinaigrette allégée avec une teneur de 1,80 µg ;

– l’œuf brouillé avec une teneur de 1,72 µg ;

– le lait concentré sucré avec une teneur de 1,68 µg ;

– le lait bébé de croissance infantile liquide 1,60 µg ;

– le lard cru avec une teneur de 1,60 µg ;

– la terrine de canard avec une teneur de 1,55 µg ;

– le croissant avec une teneur de 1,50 µg ;

– le lieu noir cru avec une teneur de 1,77 µg.

Quelle vitamine D choisir ?

Que ce soit pour la vitamine D2 ou la vitamine D3, vous devez la consommer dès le milieu de l’automne, jusqu’au Printemps. La vitamine D est en effet synthétisée par la peau sous l’effet des UV. Durant la période hivernale, cet apport est quasiment nul. La Vitamine D2 est aussi efficace que la Vitamine D3. La vitamine D végétale (ergocalciférol D2) est semblable à la vitamine D animale (cholecalciferol D3). Mais quelle vitamine choisir naturelle ou synthétique ? Les deux sont efficaces, mais vous pouvez en choisir en fonction de votre préférence.

Mangez des œufs au petit déjeuner !

oeuf-petit-dejeuner

Manger des œufs au petit déjeuner est l’idéal. Cet aliment est une excellente source de protéines. D’ailleurs, l’œuf est un ingrédient que l’on a tous dans ses placards et il révèle des vertus considérables pour la santé. Les œufs possèdent également de nombreux bienfaits et aident à perdre du poids. Découvrez sans plus attendre les avantages à consommer cet aliment au petit déjeuner.

Les avantages à manger des œufs au petit déjeuner

Il est conseillé de consommer des œufs au petit déjeuner. Les œufs participent au développement et au fonctionnement du cerveau et vous permettent de rester mieux concentré. Cet aliment contribue à la santé du corps et au bon fonctionnement de l’organisme. En termes de régime alimentaire, les œufs permettent de perdre des kilos grâce à leur teneur en protéines. En les consommant au matin, vous avez de fortes de chances de mincir plus rapidement. Aussi, les œufs sont bien plus nourrissants que les céréales ou les tartines. Vous aurez moins faim quand vous mangez des œufs au petit-déjeuner. Côté budget, les œufs sont relativement abordables. Ce type d’aliment n’augmente pas votre taux de cholestérol et même, il est bon pour la vue.

Quelques astuces pour préparer les œufs

Pour préparer les œufs, voici quelques astuces. Préparez les œufs durs en avance, mettez-les au frigo et vous n’avez plus qu’à vous servir le matin. Vous pouvez également cuire l’œuf cocotte aux micro-ondes en 60 secondes. Pour des excellents œufs sur plat pour 4, vous aurez besoin de

  • 4 œufs ;
  • ¼ de cuillère à thé de sel ;
  • 4 tranches de pain de seigle ;
  • 4 cuillères à thé de parmesan ;
  • ¼ de cuillère à thé de poivre ;
  • 4 cuillères à thé de beurre fondu ;
  • 4 cuillères à thé de crème légère.

Faites enduire de beurre fondu les 4 ramequins allant au four. Cassez ensuite un œuf dans chaque ramequin, garnir uniformément de crème. Ajoutez ensuite le parmesan et assaisonner de sel et de poivre. Faites cuire au four préchauffé à 180 °C environ 15 minutes ou jusqu’à ce que les blancs d’œufs soient à peine pris et que les jaunes soient légèrement coulants. Servir avec le pain !

Les vertus des œufs

Les œufs possèdent d’innombrables vertus. Cet aliment est riche en :

– vitamine A, excellente pour la vue ;

– vitamine D, qui augmente l’assimilation du calcium ;

– vitamine B9 qui aide votre corps à décomposer les aliments en énergie ;

– vitamine B12 importants dans la production de globules rouges ;

– phosphore.

Par ces vertus, l’œuf est bon pour les femmes enceintes, car il contient tous les nutriments dont ont besoin une femme enceinte et son bébé. L’aliment est également bon pour les cheveux, avec la vitamine B et le zinc. Les masques aux œufs aident à la croissance du cheveu. L’œuf est également bon contre le cancer du sein.

L’huile de noix de coco : Bon ou mauvais pour cuisiner ?

huile-de-coco

L’huile de coco est également appelée huile de coprah. C’est une huile végétale naturelle extraite de la chair de la noix de coco, comme son nom l’indique d’ailleurs. On a l’habitude de découvrir l’huile coco  dans les crèmes de soin pour la peau et les cheveux. Mais elle est également utilisée en tant qu’huile de cuisson. L’huile coco est bonne pour cuisiner et pour la santé. Certaines huiles végétales sont remplies de produits chimiques durant le raffinage. L’huile de coco elle, est très propre et saine. Bin sûr, à consommer avec modération comme toutes les huiles.

Les bienfaits de l’huile coco

L’huile coco possède de nombreuses vertus. Certaines d’entre elles sont insoupçonnées. Parmi ses nombreux bienfaits, l’huile coco :

– stabilise la glycémie

– aide à perdre du poids. Elle va brûler plus de calories ;

– aide à contrôler le taux de cholestérol ;

– améliore la digestion.

Vous pouvez utiliser l’huile de coco pour remplacer le beurre et la margarine. À part l’utiliser pour la cuisson des aliments, vous pourrez utiliser l’huile de coco dans les recettes de vos pâtes à tartes et vos gâteaux. Pour une touche exotique dans vos salades, utilisez l’huile de coco en recette au Wok. Vous pouvez également agrémenter vos smoothies, vos chocolats chauds ou vos thés avec l’huile coco.

Les différents types d’huile coco

Il existe différents types d’huile coco. L’huile de noix de coco raffinée qui n’a pas le goût de noix de coco. Elle est surtout utilisée dans les cosmétiques qui ne nécessitent pas le parfum de noix de coco. La plupart des huiles de coco non raffinées sont étiquetées vierges, et d’autres extravierges. L’huile de coco bio est pure. Elle garde la saveur et le parfum de la noix de coco. L’huile coco vierge et pure possède plusieurs vertus. Elle aide à :

– soutenir un métabolisme fort ;

– offrir une excellente santé pour le corps ;

– promouvoir la santé cardiaque ;

– renforcer votre système immunitaire ;

– limiter l’appétit pour aider à la perte de poids ;

– soutenir la fonction cérébrale saine ;

– soutenir la thyroïde optimale ;

– améliorer et maintenir une peau saine et jeune.

Des recettes succulentes avec l’huile coco ou le coco

Pour réaliser de succulents plats avec l’huile coco, vous avez le choix. Pour le cake au beurre de cacao, huile de coco et menthe poivrée par exemple, vous aurez besoin de 250 g de farine T 80, 80 g de sirop d’agave, 50 g d’huile de coco, 50 g de beurre de cacao, 1/2 sachet de poudre à lever, 3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, 1 pincée de sel. Pour cela, faites chauffer à feu très doux l’huile de coco et le beurre de cacao. Pendant ce temps, dans un bol, versez la farine puis ajoutez le sel et la levure. Faites un puits au milieu et ajoutez les œufs, le sirop d’agave et les gouttes d’huile essentielle. Mélangez les deux préparations et enfournez pendant 25 à 30 min.

6 (vraies) raisons pouvant justifier un régime sans gluten

Regime-sans-gluten

Le gluten est une protéine naturellement présente dans certaines céréales comme le blé et l’avoine. À taux normal, il est généralement sans danger pour votre santé. Toutefois, la naissance des céréales hybrides a fortement augmenté le taux de gluten dans notre alimentation. C’est d’ailleurs ce dernier point qui l’a peu à peu rendu néfaste pour notre santé. En effet, le gluten peut agir de manière négative sur votre organisme. Il pourrait être considérée autant comme la cause que la conséquence de troubles digestifs, voire de réponses immunitaires inadaptées. Justement dans cet article, retrouvez les principales raisons pouvant justifier un régime sans gluten.

1-  Intolérance aux fructanes

Les personnes qui souffrent d’une intolérance aux fructanes doivent impérativement suivre un régime sans gluten. Il s’agit d’une intolérance à certaines fibres fermentescibles, les fructanes, abondantes dans les céréales contenant du gluten. Elles sont souvent  considérées comme les responsables des troubles digestifs dont se plaignent les personnes s’estimant hypersensibles au gluten : diarrhées, ballonnements, gaz, etc.

2-  La dermatite herpétiforme

Pour les gens qui souffrent de dermatite herpétiforme ou d’allergie au blé, la question ne se pose pas. Il est indispensable de supprimer toute source de gluten (ou de blé dans le cas de l’allergie au blé). Les pommes de terre et le maïs peuvent également être à supprimer chez certaines personnes.

3-  La maladie cœliaque

La maladie cœliaque concerne une maladie pouvant être considérée de type auto-immun, se traduisant par des diarrhées, une malabsorption intestinale des nutriments et toutes les conséquences que celle-ci engendre à long terme (perte de poids, fatigue, carences diverses, etc.). Si vous souffrez des signes évoqués, vous devez prendre le temps d’en parler avec  un médecin sensible au sujet pour analyser l’intérêt de réaliser un dosage sanguin, voire une biopsie villositaire. Un régime sans gluten vous sera certainement prescrit.

4-  L’hypersensibilité non cœliaque au gluten

Un régime sans gluten est à adopter si vous souffrez d’une hypersensibilité non cœliaque au gluten. Cette maladie peut se par les symptômes suivants (non exhaustifs et non spécifiques) : douleurs abdominales, brûlures épigastriques, rétention d’eau, nausées, diarrhées, constipation, maux de tête, fatigue chronique et des troubles immunitaires entre autres.

5-  L’allergie au blé

L’allergie au blé est une autre bonne raison d’entreprendre un régime sans gluten. Cette maladie se traduit généralement par des signes tels que les rougeurs cutanées, des démangeaisons importantes, un visage gonflé (yeux, lèvres, gorge, langue, etc.), des difficultés à avaler, à parler ou à respirer, des troubles digestifs, voire une perturbation du rythme cardiaque (dont l’hypotension) pouvant engendrer une perte de connaissance.

6-  L’ataxie au gluten

L’ataxie au gluten est une maladie également de type auto-immune, mais atteignant le système neurologique. Les anticorps produits à la suite de l’ingestion du gluten attaquent le cervelet, garant notamment de la coordination des mouvements. Les personnes qui souffrent de cette maladie sont donc obligé d’entreprendre un régime sans gluten. L’origine de cette ataxie est encore peu connue, mais certains auto-anticorps semblent s’exprimer davantage dans le cervelet des personnes qui en souffrent.